Le septième art, késako ?

Sièges cinéma rouge

On utilise fréquemment l’expression « le septième art » pour désigner le cinéma. Mais quelle est l’origine de cette expression ? Et que signifie-t-elle ? Nous allons vous éclairer sur le sujet !

 L’origine de la classification des arts 

L’art est un sujet qui a toujours fortement intéressé les philosophes. Il n’est donc pas étonnant que la classification des arts soit celle d’un philosophe. Tout commence en 1835 lorsque Hegel, un philosophe allemand propose dans son ouvrage Esthétique, un système qui classifie les arts selon leur degré de « spiritualité ». Il classe alors les arts du plus matériel et moins expressif au plus expressif et moins matériel. Il distingue alors cinq arts : l’architecture, la sculpture, la peinture, la musique et la poésie. 

Pourquoi le septième art ? 

Ce n’est qu’en 1920, qu’apparaît l’expression « septième art » , fondé par le critique franco-italien Ricciotto Canudo. Pour faire du cinéma le septième art, Ricciotto Canudo aurait repris la classification du philosophe allemand Hegel.
Dans un premier temps, Ricciotto Canudo publie en 1910 un essai intitulé La Naissance d’un sixième art – Essai sur le cinématographe. Avec cet essai, il milite pour faire du cinéma le sixième art. Mais quelques années plus tard, il décide de laisser cette sixième place à la danse et publie en 1923 le Manifeste des sept arts dans lequel il déclare :

« Nous avons besoin du Cinéma pour créer l’art total vers lequel tous les autres, depuis toujours, ont tendu » 

Le cinéma devient donc le septième art. Pour lui, le cinéma propose une synthèse des arts, car il réunit les arts de l’espace (architecture, sculpture et peinture) et les arts du rythme (musique, poésie et danse). Le cinéma concilie et sublime tous les autres arts. Pour Ricciotto Canudo,  le cinéma forme un tout, à la fois matérialisé et doté d’une expression sans limite. Malheureusement, il meurt peu de temps avant que sa théorie soit adoptée par tous dans le monde entier.

Le cinéma, c’est quoi ?

Le cinéma est un art du spectacle né à la fin du XIXe siècle. L’invention du cinéma est souvent attribué aux frères Lumières  avec leur cinématographe qui est un appareil capable de reproduire le mouvement par une suite de photographies. Pourtant, les débuts du cinéma, ce que l’on appelle le « pré-cinéma », remonteraient dans les années 1820 avec Fitton, un scientifique qui a développé un Thaumatrope, un gadget permettant de former une illusion d’optique. Mais ce gadget n’a guère marqué l’histoire du cinéma.

Homme avec un cinématographe
Le cinématographe

L’art cinématographique se caractérise par le spectacle proposé au public sous la forme d’un film, c’est-à-dire d’un récit, véhiculé par un support qui est enregistré puis lu par un mécanisme qui crée l’illusion d’images en mouvement.
Le cinéma est un art indissociable des techniques qui le rendent possible. Chaque étape de la création d’un film fait appel à des techniques, des outils à partir desquels l’œuvre prend formeDe nos jours, le cinéma reste l’une des pratiques culturelles préférées des Français. La production française est l’une des plus dynamiques et créatives du monde.

 


Si vous voulez en savoir plus sur le septième art et les techniques qui le compose, on vous conseille de jeter un coup d’œil sur notre vocabulaire cinématographique.